Quel est ce projet ?

L’origine et les objectifs de ce projet, les partenaires ...


Picardie Nature a été initiatrice de la démarche "Sentinelle de l’Environnement" en France, et est souvent sollicitée par des citoyens, des professionnels ou encore des élus sur le sujet des décharges illégales. Afin de lutter contre cette pollution, l’association souhaite tester jusque 2017 les modalités d’animation du territoire régional afin de mieux connaître, cartographier et caractériser les décharges illégales et faire évoluer les comportements des Picards pour éviter et le cas échéant mieux lutter contre cette pollution.

L’objectif de ce projet global est d’aboutir à une diminution du nombre de décharges sauvages sur la région Picardie.

Les décharges dites "décharges brutes" avaient pour vocation de recevoir l’ensemble des déchets produits par les collectivités. Si la modernisation de la gestion des déchets a permis d’orienter les ordures ménagères vers des installations de traitement autorisées, ces anciennes décharges continuent bien souvent à recevoir différents types de déchets, tels que les déchets verts, les gravats, les déchets des artisans et commerçants …

De plus de nouvelles décharges, les décharges sauvages, apparaissent généralement le long des chemins ruraux ou aux abords des friches industrielles avec des volumes et des contenus variés. Ces décharges apparaissent par facilité, par le manque de déchetteries, par les difficultés rencontrées pour se débarrasser de certains produits (pneus, fibro-ciment etc.).

Ces décharges ne contribuent aucunement à ce que les citoyens, entrepreneurs, industriels, se responsabilisent dans la prévention et la gestion des déchets. Ces volumes, échappant aux filières de traitement, sont difficilement quantifiables et le coût de leur traitement n’est pas prévu dans le budget des collectivités.

Cette action sur les décharges illégales s’inscrit dans les objectifs de la loi du 13 juillet 1992 qui visait à mettre fin aux décharges qui ne respectaient pas l’environnement à l’horizon 2002. Par ailleurs, la circulaire ministérielle du 10 novembre 1997 introduit un volet de recensement et de résorption des décharges brutes dans les plans départementaux d’élimination des déchets.

Pour mener à bien cette opération, Picardie Nature souhaite mener une étude de la situation locale et réaliser une enquête auprès des territoires pour sonder leurs connaissances concernant les dépôts illégaux et leurs besoins afin de bâtir un programme d’animation régional intégrant un volet de sensibilisation.

Ce projet est soutenu par :